AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ~ Quand on ne peut pas changer les choses, il faut faire avec. (ruri)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatarMESSAGES POSTÉS : 381
INSCRIT LE : 25/08/2014


.

∞ journal intime
ÂGE: vingt deux ans
RP : close, une autre fois !
RELATIONS:

MessageSujet: ~ Quand on ne peut pas changer les choses, il faut faire avec. (ruri) Jeu 11 Sep - 19:59



Enfin sorti de l'hôpital, j'avais un air complètement idiot sur le visage. En fait, pour tout avouer, j'étais assez de mauvaise humeur à cause de ce médecin qui m'avait encore gâché tous mes espoirs. J'avais pris l'habitude de recevoir de mauvaises nouvelles mais lui, il était toujours stressant avec son regard de pervers, toujours à vouloir être plus sadique d'un jour sur l'autre. J'arrivais même à penser qu'il ne pouvait pas me voir, qu'il me détestait pour je ne sais quelles raisons. Son amabilité dépassait toujours toutes mes espérances, il ne souriait jamais ou s'il le faisait, c'est qu'il avait une mauvaise nouvelle. Un vrai sadique, pur et dur. J'étais passé à la pharmacie pour prendre mes médicaments et je tenais mon petit sachet dans ma main, comme un trophée alors que très franchement, c'était loin d'en être un. Condamné à ingurgiter des cachets pour toute ma vie, ça n'avait rien de très réjouissant, et pourtant je ne désespérais pas, je continuais à vivre comme si de rien n'était, comme si la maladie n'avait jamais existé, comme si j'étais en pleine forme alors que c'était tout le contraire. Certains jours, il était plutôt difficile d'accepter la situation, voir des gens qui vous plaignent à longueur de temps était devenu insupportable. Je continuais donc ma traversée de la ville, passant devant le parc où je n'avais aucune envie d'aller puis soudainement, je m'arrêtais devant une boutique de livres. Read Me. Mon attention ne s'était jamais portée sur cet endroit, je ne l'avais d'ailleurs jamais vu. Une barre de céréales dans la main, je mangeais tranquillement jusqu'à apercevoir une demoiselle à l'intérieur. Ruri. Merde. Là, il fallait avouer que je ne savais pas quoi faire. Et le pire dans tout ça, c'est qu'elle sortait de la boutique ou du moins elle s'en apprêtait. J'ingurgitais rapidement ma barre de céréales, elle se retrouvait devant moi, avec ma bouche pleine, j'avais l'air con. "Chalut." Parviens-je à articuler, essayant d'avaler le plus vite possible. "Salut." Dis-je avec une petite moue surprise, à vrai dire, je ne m'attendais pas à la voir ici.


_________________

    ✳ I'm Picky and all the girls I drive them crazy. Vous m’avez reproché de penser que j’avais toujours raison. Et je me suis rendu compte que vous aviez raison. Enfin je pense. Mais va savoir si j’ai raison ! House M.D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatarMESSAGES POSTÉS : 55
INSCRIT LE : 10/09/2014
AGE : 36


.
❧Curiouser & Curiouser

∞ journal intime
ÂGE: 32 ans
RP : open, envoie un mp !
RELATIONS:

MessageSujet: Re: ~ Quand on ne peut pas changer les choses, il faut faire avec. (ruri) Jeu 11 Sep - 20:32

Estebàn & Ruri
Quand on ne peut pas changer les choses, il faut faire avec.


Mon coeur rata un battement quand mes yeux se posèrent sur le jeune homme dont j'évitais le regard depuis mon retour à Lakeview. Il était là, en train de manger je ne sais quoi les bras balland avec son éternel jean et son fichu air sexy en diable. "Chalut." Me lâcha-t-il la bouche pleine l'air parfaitement ahuri de me voir, il se reprit néamoins avec un "Salut." mieux prononcé. Je gloussais, bon ce n'était pas la réaction la plus adulte que je puisse avoir mais c'était plus fort que moi. Il avait toujours eu le don de me rendre le sourire et même dans les situations les plus saugrenues il y arrivait. Bon certes sûrement à ses dépends mais bon.
"Salut" Voilà, ça c'était de la réponse constructive ni trop ni pas assez. Bien joué l'adulte!

Le voir debout face à moi me renvoya les souvenirs les plus crus de notre histoire de 5mois, il s'était passé 6 ans depuis mais je n'avais rien oublié. Pas un baiser, pas une parole rien. Inconsciemment ma main se porta à mes lèvres comme si elles avaient gardés le goût des siennes. Je me demandais vaguement si elles avaient toujours le mêle goût enivrant puis je me rappelais où j'étais et surtout je me rappelais que le temps avait passé. Et quand on ne peut pas changer les choses, il faut faire avec. Je ne pourrais jamais effacer cette douleur que j'avais laissé après mon départ. Je lui avais brisé le coeur et je n'avais plus jamais donné de nouvelles. Je pouvais m'estimer heureuse qu'il me dise bonjour au lieu de continuer sa route sans m'accorder un regard. Cette réaction je l'aurais amplement méritée. Je lui souris gentiment en montrant son sachet du menton. Avec un pincement au coeur je me mis à penser à Logan. Je le voyais souvent revenir avec ce petit sachet blanc de la pharmacie. Je savais très bien qu'à l'intérieur s'y trouvait ma punition. Chaque mois, inlassablement il me ramenait un test de grossesse, test que je ratais chaque fois. J'étais si malheureuse à chaque fois de ne voir apparaître qu'une seule barre. Les derniers mois je faisais le test et je ne regardais plus ce bâton annonciateur de coups et d'insultes. C'était trop pour moi d'apprendre quelque chose que je savais déjà. J'avais essayé à de nombreuses reprises de dissuader Logan de m'en acheter tous les mois. Mais son sourire de gamin heureux me faisais craquer à chaque fois. Je devais subir son regards de reproche toutes ces fois là aussi.

J'essayais de chasser des idées sombres et me concentrais sur mon ancien amant dont j'ai cru que j'étais amoureuse pendant 5 mois.
"Tu as chopé la crève?" Je lui posais cette question ridicule pour faire la conversation. A vrai dire je n'avais pas envie de le voir partir. Pas toute suite.

Codes par Wild Hunger.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatarMESSAGES POSTÉS : 381
INSCRIT LE : 25/08/2014


.

∞ journal intime
ÂGE: vingt deux ans
RP : close, une autre fois !
RELATIONS:

MessageSujet: Re: ~ Quand on ne peut pas changer les choses, il faut faire avec. (ruri) Mar 16 Sep - 21:04



Alors là, je crois que je n'avais jamais été aussi ridicule de ma vie. Toute cette nourriture dans ma bouche m'avait complètement paralysé, j'étais comme un enfant qu'on surprend avec du chocolat plein la bouche. J'avais honte, je me sentais affreusement mal et le pire dans tout ça, c'est que j'arrivais à la faire sourire et à lui décrocher une parole. Sa voix était toujours la même, la même que dans mon souvenir, je ne parvenais pas à oublier cette douce voix, sa façon de parler qui m'avait tant plu la première fois que je l'avais vu ici. En fait, j'étais déstabilisé, je ne m'attendais pas à la voir ici, pas du tout même et pourtant elle était bien là, en chair et en os. Une douleur dans mon ventre me fit grimacer, je n'avais pas ressenti cela depuis un bon moment, en fait, je n'avais jamais réellement réussi à l'oublier, à la sortir de ma mémoire car ce que j'avais vécu avec elle était certainement une des choses les plus marquantes de ma vie. Ruri avait été la seule, l'unique, celle que j'avais aimé plus que les autres, elle avait su comprendre qui j'étais, ce que je ressentais pour elle et pourtant, un sentiment de haine me transperça le coeur. Elle avait lâché prise, elle m'avait lâchement abandonné pour retourner avec son mari. Je l'aimais et tout ce qu'elle avait fait, c'était de me briser le coeur, de me laisser ici, sans elle alors qu'à seize ans, je n'avais qu'une envie : aimer. Mais tout ça était du passé, j'avais nettement passé l'âge de ces conneries, et même si ça ne me laissait pas de glace de la voir face à moi, j'étais passé à autre chose, ou alors je le croyais dur comme fer.

Elle désigna donc le sachet de médicament que je tenais dans ma main d'un signe de tête et -sans doute pour faire la conversation- me demanda si j'avais choppé la crève. J'esquissais un petit sourire, que répondre à une telle chose ? Dire la vérité n'aurait susciter que de la pitié venant d'elle et je ne voulais pas être réduit à me plaindre face à elle, je n'avais pas la force d'affronter son regard qui serait certainement rempli de pitié. Mais bon, dire que j'avais la crève était certainement une mauvaise idée, je n'avais pas l'air malade et ma crédibilité tomberait à l'eau. "Pas du tout." Répondis-je en haussant les épaules. En fait, je me fichais bien de ce qu'elle pouvait penser, je n'avais pas envie de parler de la maladie, ça s'arrêtait là. "Qu'est ce que tu fais ici ?" Ça faisait un bout de temps que je ne l'avais pas vu dans le coin, alors autant être franc avec elle.


_________________

    ✳ I'm Picky and all the girls I drive them crazy. Vous m’avez reproché de penser que j’avais toujours raison. Et je me suis rendu compte que vous aviez raison. Enfin je pense. Mais va savoir si j’ai raison ! House M.D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatarMESSAGES POSTÉS : 55
INSCRIT LE : 10/09/2014
AGE : 36


.
❧Curiouser & Curiouser

∞ journal intime
ÂGE: 32 ans
RP : open, envoie un mp !
RELATIONS:

MessageSujet: Re: ~ Quand on ne peut pas changer les choses, il faut faire avec. (ruri) Sam 20 Sep - 18:24

Estebàn & Ruri
Quand on ne peut pas changer les choses, il faut faire avec.


Manifestement il était pas ravi de me voir. Pourtant c'était lui qui s'était trouvé dans la rue, je n'étais pas allé spécialement à sa rencontre. Volontairement pour éviter ce genre de réaction désinvolte d'ailleurs et pour lui épargner des émotions douloureuses. Le pauvre il avait l'air vraiment mal de me croiser ainsi en plein milieu de la rue avec la bouche pleine. Je décidais malgré tout de lui sourire gentiment sans aucuneémotion spécifique dans le regard pour ne pas l'énerver ou lui faire du mal. Je tentais maladroitement de me composer une expression neutre. Chose qu'il m'étais difficile de réaliser étant donné que j'avais passé 5 mois complet à passer du bon temps avec ce garçon. Et il s'était encore plus étoffé qu'il y a 6 ans, plus musclé et le visage plus marqué. Toutes ces petites choses que je remarquais chez lui me firent rater lamentablement mon essai d'expression neutre. Elle devait paraître plutôt gourmande ou intéressée que neutre.

Lorsque je posais la question concernant son sac, il préféra me répondre vaguement en l'évitant soigneusement. "Pas du tout. Qu'est ce que tu fais ici?" Pour être clair, c'était parfaitement clair, j'avais empiété sur ses plates bandes, c'était sa ville et j'y avais remis les pieds sans son autorisation. Il était réellement en colère après moi il faut croire. Pourtant j'avais bien remarqué comment son regard s'arrêtait sur mes lèvres lorsque je parlais. Lui aussi se souvenait de ces moments passés ensemble. Il pouvait bien faire semblant de ne pas s'en souvenir je voyais bien que son corps s'en souvenait pour lui. "Je suis arrivée il y a quelques temps déjà, plusieurs années en fait. Le destin ne nous a pas fait nous recroiser avant maintenant. Peut-être pour le bien ou non." Je lui désignais ma boutique de la main. "C'est ma boutique Read Me, c'est une biblio-librairie! Qu'est ce que tu deviens?"

Codes par Wild Hunger.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


.

MessageSujet: Re: ~ Quand on ne peut pas changer les choses, il faut faire avec. (ruri)

Revenir en haut Aller en bas
 

~ Quand on ne peut pas changer les choses, il faut faire avec. (ruri)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Que peut-on changer apres les modif de base pour booster plus
» MANDAT 3D PERS EN GATINAIS
» Changer le diamètre des roues, c'est grave docteur ?
» Quand il fait chaud qu'est-ce que vous faite avec vos dada ?
» Quel shaft avec une tête MP600 ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DIRT ROAD DIARY :: lakeview :: west :: Read Me-