AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 (m) michael raymond-james

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatarMESSAGES POSTÉS : 39
INSCRIT LE : 10/09/2014


.

∞ journal intime
ÂGE: 32 ans
RP : open, envoie un mp !
RELATIONS:

MessageSujet: (m) michael raymond-james Mar 16 Sep - 0:55

Liam
when i was your man

   
Nom complet: Je l'ai appelé Liam mais c'est modifiable à souhait. C'était juste pour éviter les X ou les machins - Âge 33 ou 34 ans - Date et & lieu de naissance: au choix - Nationalité: au choix - Métier/Études en cours: Policier - Statut civil: célibataire ou en couple, mais ni fiancé, ni marié - Statut financier: moyen - Groupe: à vous de voir - Chanson country préférée: Au choix également

   
L'histoire de Liam est relativement libre, il y a juste certains points à suivre.

+ Il a grandit à Dublin. Depuis quand il y est, à vous de voir. Du moment qu'il y était dans son enfance. Il était le voisin d'Avalon et son frère Logan. Il a également rencontré Ruri au lycée. Des liens seront à prévoir avec les deux puisqu'ils sont présent sur le forum.

+ Il a eu un enfant avec Avalon, il y a 3 ans. Ils l'ont appelé Tomàs.

+ Le petit avait un an quand elle la quitté, ne supportant plus ses horaires de dingues au commissariat. Il y a 6 mois, elle a quitté le pays avec Tomàs, pour s'installer à Lakeview.

+ Tomàs est mort dans la tempête. Liam débarque alors à Lakeview pour l’enterrement de son fils.
Avalon Z. Davenport : Voici déjà quelques extraits de ma fiche où apparait Liam.
« Ils se bécotent toujours comme ça ? » Avalon tourna la tête vers le jeune homme qui s'installait à leur table pour déjeuner. Avant qu'il n'arrive, elle était seule avec Logan et Ruri. Si au départ, la jeune femme avait été son amie à elle, elle était vite devenue la petite amie de son frère. Elle poussa un soupir à fendre l'âme. « Toujours... » Elle attrapa le bras du jeune homme et posa sa tête sur son épaule. « Tu es mon sauveur, Liam. Celui qui trompe ma solitude. » Il passa une main dans les cheveux de la blondinette en riant. Liam, elle le connaît depuis des années. Il est leur voisin. A peine plus âgée qu'elle, et à peine plus jeune que Logan, il a souvent passer du temps avec eux. Le trio infernal de leur rue. Enfin avant l'arrivée de Ruri, maintenant, ils se retrouvent souvent tout les deux, pendant que les amoureux se bécotent dans leur coin. « Tu sais, tu as aussi le droit de leur dire que tu es là et que tu te sens seule. » Elle haussa les épaules en se redressant piqua sa fourchette dans son plat de pâtes. « Je suis heureuse de les voir comme ça. Ils ont l'air si heureux. Et puis, je t'ai toi en attendant. » Il eut un grand sourire malicieux avant de se pencher à son oreille. « Et le jour où j'aurais une copine, tu feras comment ? » Ce fut son tour de se fendre d'un sourire, avant d'éclater de rire. « Aucune fille saine d'esprit ne voudrait de toi. J'ai encore du temps devant moi. »

Avalon reposa sa coupe de champagne vide sur la table, tout en continuant à fixer les mariés sur la piste de danse. Ils l'avaient fait. Ruri et Logan venait de se mariés. Beaucoup de mondes avaient été de leur petit mot pour leurs dires à quel point ils étaient jeunes, trop jeunes pour faire ça maintenant. Avalon avait été une des rares à se réjouir pour eux. Après tout en temps que témoin de la mariée, elle pouvait difficilement faire autrement. « Une autre coupe ? » Elle se tourna vers Liam qui venait d'arriver près d'elle avec deux coupes en main. Elle en prit une avec un sourire. « Avec plaisir. » Ils restèrent un instant silencieux, fixant les mariés qui virevoltaient avec les sourires les plus éclatants qu'ils n'avaient jamais eue. « On a fait du bon boulot quand même. » Dit-elle avec un autre sourire. « De l'excellent boulot, tu veux dire. On est les meilleurs témoins qui puissent existé. » Elle se tourna vers lui en haussant un sourcil. « Moi c'est sûr, mais toi... Il y a d'étranges rumeurs qui circulent sur l’enterrement de vie de garçon que tu as organisé. » Il prit alors un air mystérieux. « Je ne dévoilerais rien. » Ava leva les yeux au ciel. D'un autre côté, elle ne pensait pas qu'elle raconterais un jour ce qu'elle avait préparé à son tour pour Ruri. Non, l'apparition du pompier strip-teaseur resterait un secret. « Et ta cavalière ? Jusqu'à la semaine dernière Logan disait que tu venais accompagné. » Il prit une gorgée de son champagne avant de répondre. « Elle était encore trop saine d'esprit pour moi. » Ava eut un éclat de rire. Depuis le lycée, c'était devenu comme un code entre eux. Dès qu'une fille quittait Liam, ou qu'il la quittait, c'était parce qu'elle était trop saine d'esprit. « Et tu peux te moquer, toi tu n'as même pas eu l'ombre d'un cavalier. » C'était malheureusement vrai. Elle avait l'impression de ne jamais vraiment s'accrocher aux garçons qui traversaient sa route. Sans doute pour ça qu'elle enviait tant son frère et Ruri qui avait comme vécu un coup de foudre. « Je l'ai fait exprès pour toi. Je savais que tu finirais seul. » Il fit une légère grimace. « Mais bien sur... Enfin, si tu le dis, viens danser avec moi alors. » Il tendit sa main vers elle. Elle s'en saisit en riant. Si elle ne pouvait même plus danser avec son meilleur ami, où irait le monde.

Elle fixait le visage endormi de Liam, totalement perdue. C'était la faute du champagne, ça devait être ça. Comment expliquer le cliché des témoins qui couchent ensemble, sinon ? Et puis, c'était son meilleur ami, depuis l'enfance. Elle était en train de tout gâcher. Oui, c'était la faute du champagne, pas d'autres explications. Il commença alors à bouger et ouvrit les yeux. « Salut toi. » Elle lui rendit son sourire, presque sans s'en rendre compte. « Salut. » Bon, en fait, non, c'était peut-être pas la faute du champagne. Elle s'en rendit davantage compte lorsqu'il l'attira dans ses bras pour l'y serrer. Depuis quand, elle avait changé de sentiments pour lui ? Elle ne savait même pas. C'était peut-être pas le coup de foudre comme Logan et Ruri, mais elle pouvait le dire, elle était accroc à sa présence. Elle n'arrivait même pas à savoir depuis quand. Liam passa une main dans les cheveux de la jeune fille, replaçant une mèche derrière son oreille. Il semblait qu'il cherchait tout autant qu'elle ce qu'il devait dire. Ce qui les changeaient beaucoup de d'habitudes. En temps normal, il y en avait toujours un pour dire une idiotie à l'autre. Il fallait croire que les idioties n'était plus au programme. « Du coup, je dois te considérer comme une fille saine d'esprit ou pas ? » Finalement, il n'y en avait encore à dire. Ava laissa échapper un petit rire. C'était Liam ça, détendre l'atmosphère, même au pire moment. « J'en sais rien. Laisses-moi encore un peu de temps pour en juger. » Il pencha la tête et déposa un baiser sur le haut du crane de la jeune femme. Elle reprit un peu de son sérieux. « En attendant, si on gardait ça pour nous ? On peut voir où ça nous mène sans en parler aux autres. » Et surtout pas à son frère pensa-t-elle. « On fera comme tu le voudra... »

Avalon pénétra dans la salle d'examen comme une furie. Choquant à la fois le médecin et le patient. Mais seul le patient finit par sourire en la reconnaissant. Le médecin, lui, bien que la connaissant fronce les sourcils. Après tout, c'est pas tout les jours qu'on voit une interne qui vient de finir son service accourir aux urgences. Pourtant, il suffit de jeter un œil à son patient, pour se rendre qu'il n'a plus rien à faire ici. Il retire ses gants en latex. « Je te laisse finir, Davenport. » Et il quitte la salle d'examen en fermant la porte. Elle déglutit faiblement, avant de reporter son regard vers Liam. Parce que oui, c'était lui qui venait d'être accueillie aux urgences. Elle avait cru devenir folle en entendant son nom. « Zelda ? » Murmura-t-il. Il avait commencé à l'appeler par son deuxième prénom peu de temps après le mariage de Logan et Ruri. L'excuse des jeux vidéos étaient toutes trouvés pour garder secrète leur relation étrange. Quatre ans qu'elle durait. Et Logan pensait toujours qu'ils faisaient des marathon jeux vidéos le week-end. Son frère était loin de se douter de la vérité. Elle s'approche finalement de lui. « Tu vas bien ? » Il pointa son arcade sourcilière qui venait d'être recousue. « Juste un petit bobo. Une arrestation mal fignolée. » Elle se laissa tomber sur le tabouret à côté de lui. Le savoir flic à risquer sa vie était une chose, mais le croire subitement blessé en était une autre. Liam se leva et s'agenouilla devant elle en attrapant ses mains. « Je vais bien. Tout va bien. » Mais au lieu de se sentir mieux, elle explosa en larme. « J'ai eu si peur. S'il t'était arrivé quelque chose... » Il passa une main dans ses cheveux blonds, tentant de l'apaiser. « Il ne m'est rien arrivé. » « Mais tu comprends pas ?! Je t'aime trop pour ne serais-ce imaginer qu'il t'arrive malheur. » Un sourire apparut sur le lèvres du jeune homme. « C'est la première fois que tu le dis. » Elle fronça les sourcils, ne comprenant pas ce qu'il disait. Elle sortait d'une crise de panique et lui, il souriait ? N'importe quoi. « Moi aussi, je t'aime. » Elle arrêta subitement de pleurer. Elle ne s'était même pas rendue compte de l'avoir dit. Pourtant c'était sortie si naturellement. Et avant qu'elle ne puisse ajouter quoique ce soit, il déposa un baiser sur ses lèvres. « Et maintenant, tu n'as plus le choix, on va l'annoncer à ton frère. »

Aujourd'hui, elle cumulait tout les tics nerveux. Elle rongeait ses ongles tout en battant frénétiquement son pied sur le sol. Encore une minute et elle saurait. La plus longue minute de sa vie. La porte de l'appartement s'ouvre avant de se refermer subitement. « Zelda ?! Tu es à la maison ? » Elle ferme un instant les yeux. Liam rentrait toujours tard le soir et là, subitement, il faut qu'il rentre tôt le seul jour où elle aurait préférée être seule. Elle ouvrit les yeux au moment où il rentrait dans la chambre. « Pourquoi tu réponds pas ? Ca... » Il se stoppa en voyant ce qu'elle tenait entre les mains. En même temps il y avait de quoi le choqué. Bien qu'ils étaient ensemble depuis un moment -7ans, sans compter les années passés en secret- ils ne parlaient pas vraiment d'avenir. Ils avaient tout les deux des boulots prenant et pas le temps pour planifier l'avenir. Il fallait dire que de toute manière, Avalon ne croyait pas vraiment au mariage. Comment faire autrement avec une mère qui abandonne mari et enfant ? Ils étaient bien ensemble, et ne se voyait pas tout changer. Quand aux enfants, elle n'y avait jamais pensé. Jusqu'à cette semaine, quand elle s'est rendue compte qu'elle avait des jours de retard. « Tu ... » Elle secoua la tête. « Je ne sais pas encore. Il faut encore attendre quelques minutes. » Il se laissa tomber sur le lit à côté d'elle, sans même enlever sa veste. « Je voulais pas t'en parler sans savoir ce qui l'en était. » Il passa une main sur son visage. Il semblait aussi désemparé qu'elle. « Tu veux faire quoi si c'est positif ? » Là c'était la question difficile, parce qu'elle avait beau retourner ça encore et encore dans sa tête, il n'y avait qu'une réponse qui lui revenait en tête. « Je ne pourrais pas avorter. J'en aurais pas la force. Et j'ai beau me dire que je risque d'être une horrible mère, je veux le garder. » Liam attrapa la main d'Ava avant de la porter à ses lèvres. « Tu ferais une merveilleuse mère. » Il entremêla leurs doigts en lui souriant. Un sourire si confiant, qu'elle ne put que lui rendre. Ensemble, ils y arriveront. « Alors, le test dis quoi ? » Elle prit une inspiration avant de regarder le test de grossesse qu'elle tenait toujours dans sa main. Elle le regarda, avant de tourner son regard vers Liam. « C'est positif. » Il l'attira alors brusquement contre lui et l'embrassa, pour la lâcher. « On va devenir parents, Zelda ! Tu seras merveilleuse, j'en suis sûr. » N'ayant jamais eu de mère, elle se posait quand même la question.

Avalon regardait son fils dormir. Une heure qu'elle était là en train de le regarder. La journée avait été tellement difficile. Liam arriva alors, la serrant dans ses bras. « Tu devrais aller te coucher, ma puce. » Avec un soupir, elle quitta la contemplation de Tomàs pour rejoindre leur chambre. Liam la fixait avec inquiétude. « Tu penses encore à Logan ? » Elle posa ses fesses sur le lit, avec l'air le plus affligée qu'elle n'avait jamais eu. « Je n'arrives pas à comprendre. Il a essayé de tuer Ruri ! J'ai même pas osé aller la voir. » Liam passa une main dans ses cheveux. Il était aussi perdu qu'elle. Et le même sentiment de trahison les habitaient. Et de culpabilité. Ils n'avaient absolument rien vu venir et tout ça leur tombait dessus par surprise. Et le pire, avait sans doute été d'attendre Liam toute la journée, alors qu'il était coincé au commissariat. « Je me dis que j'aurais du voir les signes, c'est vrai, combien de fois est-ce qu'il s'est retrouvé au poste complètement ivre. Mais je me disais que c'était parce qu'ils n'arrivaient pas à avoir d'enfants. » Elle avait pensé la même chose sur la perte de poids de Ruri et la disparition de son sourire. Et voir Tomàs ne l'aidait pas, alors Ava avait carrément arrêté d'aller la voir. Elle se leva finalement pour aller se faufiler dans les bras de Liam. « Tu crois que tu pourrais te libérer ce week-end ? L'hôpital m'offre quelques jours. On pourrait passer un peu de temps tout les trois, ou même laisser Tom à mon père pour sortir juste tout les deux. » « Je ferais mon possible, mais ça va être dur, tu sais que j'ai beaucoup de boulot en ce moment. » Elle poussa un soupir. Ils se voyaient de moins en moins et cela lui faisait bien peur. Surtout alors qu'elle avait plus que besoin de sa présence auprès d'elle.

Elle était sur le canapé, ses bras autour de ses jambes, lorsque la porte d'entrée s'ouvrit. Ava jeta un coup d’œil à l'horloge. Deux heures du matin, Liam ne rentrait que maintenant. « Zelda ? Pourquoi t'es pas au lit ? » Elle poussa un long soupir. « Et toi pourquoi tu rentres que maintenant ? » Se fut son tour de soupirer. « J'avais du boulot. » Elle pencha la tête sur le côté, en colère. « Et tu pouvais pas voir la bonne trentaine de message que je t'ai laissée ? » Il sortit son téléphone de sa poche avant d'écarquiller les yeux en voyant tout les appels en absences, les messages vocaux et les SMS qu'elle lui avait envoyé. « Je suis désolé, je n'avais pas vu. Il s'est passé quelque chose ? » Sa colère monta alors d'un cran. Il avait vraiment oublié, totalement oublié. « Ouvres le frigo. » se contenta-t-elle de dire. Il la fixa un instant, avant de finalement se dirigé vers la cuisine. Elle se leva et lui suivit, restant  à la porte de la cuisine.De là, elle avait une magnifique vu sur le frigo. Et donc, elle savait qu'il ne pouvait pas loupé le magnifique gâteau d'anniversaire qui trônait dedans. Tomàs y avait à peine toucher, attendant son papa. Liam referma la porte et y resta adosser un moment. « Je suis désolé. » « C'est pas à moi que tu dois t'excuser. C'était ses un an, Liam. » Il se tourna finalement vers elle. Il avait vraiment l'air désolé, mais cela ne suffisait pas. Ce soir, c'était la goutte d'eau qui faisait débordé le vase. Elle passa ses mains dans ses cheveux, les tirant en arrière, avant de les laisser retomber avec un soupir. « Je peux pas continuer comme ça Liam. Tu sais que je t'aime, et je sais que tu m'aimes, que tu nous aimes. Mais je peux pas. Je peux rester à t'attendre, te voir rater tout nos moments de famille et par, dessus tout, continuer à m'inquiéter pour toi parce que tu ne rentres pas de la nuit. » Il fit un pas en avant, tendant la main vers elle. « Zelda, fais pas ça. » Elle s'éloigna de lui. « Je suis désolée, mais je vois plus quoi faire d'autre. On est même plus un couple, tu n'es jamais à la maison. Même quand je suis de garde à l'hôpital, je suis obligée de faire appel à mon père parce que tu n'es pas là. Je … C'est trop, Liam. C'est trop dur. » Elle quitta la cuisine pour aller s’engouffrer dans la chambre de Tomàs. Elle s'allongea dans son lit, à côté de lui. Il lui fallut plusieurs heures pour parvenir à s'endormir.

« Alors, tu t'es bien amusée avec papa, poussin ? » Tomàs eut un énorme sourire. « Oui ! On a mangé des glaces grosses comme ça. » Dit-il en écartant le plus qu'il le pouvait ses bras. « Et ben, ça c'est de la glace. » Elle lança un regard à Liam qui attendait à la porte. Plus d'un an qu'ils étaient séparés et ce n'était toujours pas aussi facile. Elle avait espérer que son amour pour lui finirait par diminuer, mais toujours pas. Et là, elle avait autre chose à lui dire. « Poussin, tu veux bien aller dans ta chambre, je dois parler à papa. » Le petit déposa alors un bisou sur la joue de son père avant de courir dans sa chambre. « Quelque chose ne va pas, Ava ? » Le Zelda avait disparu en même temps que leur relation. Et les deux lui manquait. Mais elle ne pouvait s'en prendre qu'à elle-même pas vrai ? Mais elle savait qu'elle avait pris la bonne décision. Elle ne pouvait plus supporter de l'attendre sans cesse. « Pas vraiment, dans le fond c'est une bonne nouvelle. » Ils allèrent s'installer dans le canapé. « On m'a proposé un poste vraiment intéressant. En tant que chez des internes. » Liam eut un sourire, sincèrement ravi pour elle. « C'est génial. » Elle se mordilla la lèvre inférieur. « Mais ce n'est pas ici. Ce n'est même pas en Irlande. C'est aux États-Unis, dans une ville du nom Lakeview. » Elle vit alors son visage perdre toute couleur. « Je sais que tu dois avoir l'impression que je veux te priver de Tomàs, mais c'est pas vrai, je te le jure. C'est juste que... » Elle prit une profonde inspiration, se sentant au bord des larmes. « Entre Logan et tout ça, j'avais besoin de changer d'air, mais je m'attendais pas à ce que ce soit les États-Unis qui me contactent. » Liam détourna le regard. Cela lui brisa davantage le cœur. « Si c'est le mieux pour toi, alors vas-y. J'essaierais de venir vous voir le plus souvent possible. » « Tu le penses vraiment ? » Il tourna de nouveau son regard vers elle. « J'ai toujours voulu que ton bonheur, Zelda. » Pourquoi fallait-il qu'il utilise ce nom subitement ? Elle avait encore plus envie de parler. « Tu pars quand ? » « Dans trois mois. » Il hocha la tête. « Ça te déranges pas que j'essaie de prendre Tomàs le plus souvent jusque là. » « Non, bien sur que non. » Il hocha de nouveau la tête et se leva. « Je t'appelle pour te tenir au courant alors. » Deux secondes plus tard, la porte se refermait sur lui.

Elle fixait son téléphone depuis près d'une heure maintenant. Elle n'était même pas sure d'être capable de passer ce coup de fil. Après tout, elle n'arrivait qu'à faire une seule chose, pleurer, encore et encore. Elle savait que Liam avait appris pour la tempête. Il suffisait de voir le nombre de messages qu'il avait laissé sur sa boite vocal. Il devait être mort d'inquiétude. Elle ne voulait pas être celle qui lui dirait qu'il avait raison d'être inquiet. Elle attrapa finalement son téléphone. Il ne fallut qu'une sonnerie pour qu'il réponde. Cela changeait. Elle n'avait d'ailleurs même pas fait attention à l'heure et au décalage horaire. Mais peu importe l'heure, il attendait son appel. « Zelda ? Dis moi que tu vas bien. » Elle déglutit faiblement. « Je vais bien. » « Et Tomàs ? » Elle éclata alors en sanglot. « Je suis désolée. Tellement désolée. » Il devait la détester, comment faire autrement. Elle avait emmené leur fils loin, et il n'avait pas fallut six mois pour qu'il meure. Elle n'avait même pas été capable de le sauver. Si elle ne se le pardonnait pas à elle même, comment pourrait-il le faire ? « Je prends le premier avion. Je serais là le plus vite possible. »


En résumé, les deux se connaissent depuis l'enfance. Si au début, ils étaient des amis, les meilleurs amis, leur relation a vite évolué. Ils ont finis par s'installer ensemble et ont même eut un fils. Mais ne se sont jamais mariés. Mais cela n'a jamais été un manque pour eux. Ils s'aimaient énormément. Et s'aiment sans doute toujours. S'ils ont finis par se séparer, c'est tout simplement parce qu'Avalon ne pouvait plus supporter d'être avec lui sans le voir réellement. Partir, c'était vraiment pour elle une belle opportunité, le moyen de commencer une nouvelle vie loin de tout. Une nouvelle vie qui finalement se transforme en cauchemar avec la perte de Tomàs. Elle culpabilise pour la mort de son fils et est persuadée que Liam ne peut que lui en vouloir à son tour.

   
Mes petites exigences
Salut petit invité  
Si tu es ici, c'est que mon beau Liam t'intéresses un minimum. Et t'as bien raison.  Il est beau, tendre, parfait en somme  
Mais bon, si tu es ici c'est que tu cherches peut-être quelques précisions. Je vais donc essayer de t'éclairer.

AVATAR + Il n'est pas vraiment négociable. Je dois faire partie des rares qui aime le couple Neal/Emma et j'avais vraiment envie de jouer ses deux là. Et puis, je n'arrive même pas à imaginer un autre dans le rôle. Désolé.

NOM + J'ai mis Liam pur éviter de l'appeler X de partout. C'est donc totalement modifiable à souhait. Faites vous donc plaisir !

EXIGENCES + Vous mettez pas à flipper, je suis pas bien difficile. Tant que la personne qui prend mon Liam ne se transforme pas en fantôme, tout ira bien    . De même pour la longueur des rps, je suis pas bien difficile. Des pavés, ou juste le nombres de lignes imposés, tout me va Wink. Je m'adapte facilement. Tant que je suis un minimum inspiré.

Il ne me reste qu'une chose à dire : PRENEZ-LE. On fera pleins de bébés partout    . J'ai même déjà passer commande pour le temple en chocolat. Mais pour ça, faut le prendre vite. Sinon je vais tout manger.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

(m) michael raymond-james

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un derniere ride en région d'Abitibi et Baie James.
» Voici Le Fantome De Michael Jackson
» Banks : Fils de James ?
» Dennis JAMES
» James Theuri

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DIRT ROAD DIARY :: commencement :: Scénarios-